Vigilance OG2M

Un OGM peut en cacher un autre

Accueil > Actualités > Vigilance OG2M soutient les Faucheurs volontaires

Vigilance OG2M soutient les Faucheurs volontaires

mercredi 15 avril 2015, par Alain

La FDSEA [1] du Maine-et-Loire se trompe en disant qu’il faut préserver la recherche sur les cultures de colza OGM du GEVES. Il ne s’agit pas de recherche mais d’essais à la demande de multinationales de la semence en vue de l’introduction de ces variétés rendues tolérantes aux herbicides (VrTH) au catalogue national des variétés afin de les commercialiser.
Le colza OGM VrTH est très contaminant pour d’autres variétés qu’il modifie génétiquement. Le risque est aussi fort pour les productions de l’agriculture biologique. Les résistances aux désherbants de plantes indésirables en culture augmente, incitant à utiliser encore plus de pesticides au détriment de notre santé et des coûts de dépollution payés par le contribuable. La privatisation du vivant est aussi un objectif caché de l’obtention de ces semences. Malgré les interpellations de la société civile sur ce problème, aucune réponse n’a été donnée. Vigilance OG2M s’est associée à 8 autres organisations pour demander à l’État l’interdiction de ces cultures dangereuses sur le territoire.
C’est pourquoi Vigilance OG2M apporte son soutien à l’action légitime de destruction non-violente par les Faucheurs volontaires à la Pouëze dans l’intérêt général.

Communiqué de Presse de Vigilance OG2M

[1dans le journal Ouest-France, édition du Maine-et-Loire, du 10 avril 2015